Nos partenaires et réseaux

 

Scripto

Définies par l’écrit, les plates-formes Scripto ont en commun une série de supports – livres, manuscrits, archives, catalogues, objets patrimoniaux, supports numériques – qui peuvent consigner des données hétérogènes relevant de l’écriture, mais aussi des données iconographiques, musicales ou statistiques. Les plates-formes Scripto sont marquées par les enjeux du passage à l’ère numérique en termes d’opportunités technologiques (sauvegarde-conservation, accessibilité-diffusion, valorisation-développement, exploitation scientifique pluridisciplinaire…) et par les risques à maitriser (appropriation-accès réservé, faible compatibilité-interopérabilité, profusion de microcorpus-consommation de ressources). Les chercheurs qui souhaitent bénéficier d’une aide technique et scientifique pour la constitution et l’identification de corpus, mais aussi en matière de numérisation, océrisation, indexation, catalogage, mise en ligne, édition et diffusion de textes en tout genre devront s’adresser prioritairement à la MSH de leur périmètre. Si celle-ci nest pas en mesure de répondre, elle contactera la MSH Val-de-Loire, pilote du réseau de plates-formes SCRIPTO qui pourra aider à l’identification de la structure/plate-forme la plus à même de répondre aux besoins exprimés.


TEI

La TEI (Text Encoding Initiative) est un  consortium qui vise à développer et à maintenir un standard dans le domaine de la représentation digitale des textes. Son service principal est un ensemble de directives spécifiant les méthodes d’encodage pour des textes lisibles par la machine, principalement en linguistique, en sciences humaines et sociales. Depuis 1994, les normes de la TEI ont été largement utilisées par les bibliothèques, les musées, les éditeurs et les chercheurs afin de présenter les textes dans le cadre de la recherche en ligne, l’enseignement et la préservation. En plus des normes elles-mêmes, le consortium offre diverses ressources et de nombreuses activités d’apprentissage pour l’apprentissage de TEI , des informations sur les projets utilisant le TEI , une bibliographie de publications liées à TEI , et un logiciel développé pour ou adapté à la TEI.


Huma-Num

Huma-Num est une très grande infrastructure de recherche (TGIR) visant à faciliter le tournant numérique de la recherche en sciences humaines et sociales. Pour remplir cette mission, la TGIR Huma-Num est bâtie sur une organisation originale consistant à mettre en œuvre un dispositif humain (concertation collective) et technologique (services numériques pérennes) à l’échelle nationale et européenne en s’appuyant sur un important réseau de partenaires et d’opérateurs. La TGIR Huma-Num favorise ainsi, par l’intermédiaire de consortiums regroupant des acteurs des communautés scientifiques, la coordination de la production raisonnée et collective de corpus de sources (recommandations scientifiques, bonnes pratiques technologiques).
Elle développe également un dispositif technologique unique permettant le traitement, la conservation, l’accès et l’interopérabilité des données de la recherche. Ouvert à l’ensemble des programmes de recherche de l’enseignement supérieur et de la recherche (UMR, UMS, EA, etc.), il est composé de services numériques dédiés, d’une plateforme d’accès unifié (ISIDORE) et d’une procédure d’archivage à long terme. La TGIR Huma-Num propose en outre des guides de bonnes pratiques technologiques généralistes à destination des chercheurs. Elle peut mener ponctuellement des actions d’expertise et de formation. Elle porte la participation de la France dans les ERIC (European Research Infrastructure Consortium) DARIAH et CLARIN en coordonnant les contributions nationales. Elle est également impliquée depuis 2015 dans deux projets H2020 : Parthenos et Humanities at Scale. La TGIR Huma-Num est portée par l’Unité Mixte de Services 3598 associant le CNRS, l’Université d’Aix-Marseille et le Campus Condorcet.